Introduction à mon travail de naturopathie et thérapie holistique® (thérapie énergétique)

Bienvenus sur mon site,

Sur cette page, je vais vous expliquer comment je travaille et ensuite vous donner des détails sur le contenu.

Le travail commence dès la première consultation et vous vous engagez pour trois séances, sauf s’il s’agit d’une demande tellement simple qu’elle est résolue en une fois.

Au bout des trois séances, nous faisons le point et voyons ensemble si vous voulez aller plus en profondeur. Le nombre de séances varie alors en fonction des objectifs que vous vous donnez.

Travailler sur soi est un chemin de vie(s). Je vous y accompagne maintenant ou plus tard. C’est à vous de décidez de votre rythme et aussi de la durée de notre collaboration. A tout moment, vous pouvez arrêter et vous pouvez reprendre le travail avec moi quand vous le désirez. Même des années plus tard…

Si vous voulez en savoir plus, lisez ce qui suit.

De tout coeur,

 

DCCMa façon de voir la santéCinq points pour être en forme


Déprogrammation Cellulaire des Croyances® (DCC)

Chers Amis,

La technique que j’ai mise au point permet de se libérer des croyances limitatives que nous avons tous programmées dans nos cellules depuis notre conception jusqu’à l’âge de 4 ans.

Certaines sont supportables et d’autres nous empêchent de vivre sereinement.

Comme chaque thérapeute énergétique, j’ai conçu ma propre technique à partir de quelques-unes que j’ai eu la chance d’étudier. Ensuite, j’ai laissé faire l’inspiration pour obtenir un outil incroyablement efficace. Il permet de déprogrammer rapidement des comportements limitatifs et d’éliminer des troubles de vie qui font que la personne agit en fonction de croyances mises en place et non en fonction de qui elle est vraiment.

Depuis quelques années, je canalise au cours de ce travail, sans connaître cependant quels sont les éléments en présence. Je ressens une énergie présente qui fait désormais l’essentiel du travail et ma technique ne devient plus qu’un support. Les résultats sont de plus en plus rapides et sont identiques dans mon cabinet ou sur Skype.

Il ne s’agit pas de reprogrammer quoi que ce soit mais de dégager ce qui n’appartient pas à la personne. Nous laissons la place à la personne telle que son âme veut qu’elle soit. Cet alignement entraîne que nous pouvons alors agir et réagir de façon juste car nous sommes plus proches de qui nous sommes réellement.

Le corps et l’esprit sont tous les deux de l’énergie. C’est pourquoi la DCC permet d’améliorer la vie dans bien des domaines, psychologiques, physiques, émotionnels…

Quelques exemples d’applications : conflits de couple, réorientation professionnelle, confiance en soi, amour de soi, manque de sens dans la vie, stress, burn-out, problèmes de poids, de dos, de sommeil, de libido, de fertilité, ainsi que toute une série de maladies physiques.

En effet, le corps permet de densifier ce qui existe déjà à un niveau plus subtil. Les maladies physiques sont là pour nous apprendre des choses sur le désalignement qui peut exister entre notre âme et notre esprit conscient.

Au niveau du corps physique, le travail en partenariat avec un médecin est parfois utile. Surtout quand une opération s’avère indispensable… La DCC est compatible avec la plupart des autres formes de thérapies.

Il peut être étonnant de voir comme une déprogrammation cellulaire a une influence sur la guérison physique et sur le comportement. Quand le patient change son énergie, c’est tout son entourage qui s’améliore et même les événements qu’il attire. Certains patients disent que c’est « magique ».

Je me considère de moins en moins comme un naturopathe et de plus en plus comme un « passeur de lumière », quelqu’un qui se rend disponible pour laisser passer l’énergie universelle. Celle-ci a l’intelligence d’aller où il faut pour guérir ce qui doit l’être.

Vous trouverez une série de comptes rendus, commentaires et remerciements d’anciens patients sur la page « Témoignages« .

De tout coeur,

Paraphe_Pierre_Bleu

Ma façon de voir la santé

« Primum non nocere »
Hippocrate

En matière de santé, chaque intervenant a sa spécialité, ne voyant souvent qu’un aspect du patient. Ses résultats sont dès lors parfois partiels et de courte durée. L’idéal est de travailler en équipe ou d’avoir soi-même plusieurs cordes à son arc…

Le médecin s’attache aux symptômes : « Vous avez mal à l’estomac ? Voici un anti-acidifiant.» ou bien, s’il a une ouverture vers le naturel : « Prenez telle ou telle tisane.». Un thérapeute de Biologie Totale proposera un décodage biologique de la maladie : « Vous avez mal à l’estomac ? Qu’est-ce qui vous est difficile à digérer dans votre vie, en particulier du point de vue monétaire ? » Un praticien en énergétique proposera de rétablir l’équilibre Yin Yang de l’organe malade et des éléments qui y sont associés. Ce sera le cas des masseurs énergétiques et des acupuncteurs. Un psychiatre dira : « Vous avez mal à l’estomac ? Voici un anxiolytique. » Chacun obtenant parfois de très bons résultats, mais rarement en même temps : immédiats, durables et profonds.

Ceci est bien entendu une carricature grossière mais qui a l’avantage de rendre les choses abordables et claires.

David Servan-Shreiber écrit qu’il a vu au sein de la même ville de Dharamsala, un hôpital moderne occidental et un centre de médecine traditionnelle tibétaine. Il demanda à tout le monde autour de lui comment ils choisissaient entre l’un et l’autre système. « Mais c’est évident, répondaient-ils en choeur, s’il s’agit d’une maladie aiguë, d’une pneumonie, d’un infarctus, d’une appendicite, il faut voir les médecins occidentaux. Ils ont des traitements très efficaces et rapides pour les crises ou les accidents. Mais si c’est une maladie chronique, alors là, il faut voir un médecin tibétain. Les traitements sont plus lents, mais ils soignent le terrain en profondeur, et sur le long terme c’est la seule chose qui marche vraiment… »

Remplacez dans ce texte les mots « médecin tibétain » par Thérapeute Holistique® et vous aurez compris. Par ailleurs, la Thérapie Holistique® n’est pas nécessairement plus lente que l’allopathie. Une grippe se soigne plus vite avec de l’aromathérapie qu’avec la médecine traditionnelle. Il en va de même pour des grippes intestinales, gastro-entérites, maladies ORL et maux de têtes.

Je considère que le médecin, le psychiatre, le pharmacien et le thérapeute holistique sont complémentaires et qu’ils ont souvent intérêt à collaborer pour le bien-être du patient.

La grosse différence entre la médecine « traditionellle » et « alternative » est que cette dernière préfère renforcer les gens, les rendre capable de se défendre, plutôt que les sur-protéger…

« Ne priez pas pour être protégé des dangers
mais pour pouvoir les affronter. »
Rabindranath Tagore

La base de la Thérapie Holistique® est la Naturopathie. Les naturopathes utilisent entre-autre: les fleurs de Bach, la diététique, la phyto-thérapie et l’aroma-thérapie. En Thérapie Holistique®, viennent s’ajouter à cela, le travail énergétique, comme le reiki par exemple, et la Déprogrammation Cellulaire des Croyances® (DCC): une méthode inspirée de Stephen Wollinsky et de Nisargata Maharaj, qui m’a été transmise par le docteur Prabhã Calderón et que j’ai modifiée pour rendre le travail plus rapide et plus efficace.

Trois angles de vues me semblent importants à prendre en compte pour pouvoir guérir totalement, immédiatement et durablement :

1. L’origine

Je fais partie de ceux qui considèrent que toute maladie émane à l’origine d’un conflit entre notre moi profond et celui que nous croyions être.

« Tout ce que tu crois être, tu n’es pas ! »
Nisargata Maharaj

Il s’agit d’un désaccord entre notre être relié au grand Tout et ce que notre système nerveux a bâti comme « moi », en réaction aux expériences qu’il a vécues depuis un an avant la naissance. Les chinois considèrent en effet qu’un être est créé un an avant la naissance. C’est pourquoi vous avez un an de plus, lorsque vous calculez votre âge selon la manière chinoise. Cela se retrouve dans notre culture aussi, certains vont jusqu’à quinze mois avant la naissance : six mois avant la conception. Si les idées sont une forme d’énergie, alors l’union des énergies des parents, par leur désir (ou non) d’avoir un enfant, représente déjà un potentiel identifiable (mais pas encore mesurable…)

On comprend ainsi toute l’importance de techniques comme l’haptonomie ou les massages pour bébés.

« Avrah Ka Dabra » devenu « Abracadabra »:
« Je crée en parlant »
Ancienne formule magique Araméenne

Un travail de prise de conscience du conflit entre notre « Moi profond » et notre « Moi créé », ainsi qu’une mise en route de correctifs et actions face à cela, permet de solutionner bien des choses à un niveau profond.

Bien entendu, cela ne suffit pas. Ce conflit ne devient pathogène que si le Terrain le permet et si un Facteur Extérieur intervient, en plus. Parfois, deux facteurs sur trois suffisent à entraîner un malaise important.

Si rien n’est fait sur ce plan assez subtil, le conflit se traduit dans un domaine plus évident à percevoir : l’énergie. Le message que quelque chose ne va pas, se matérialise de plus en plus, jusqu’à ce qu’il soit pris en charge par l’intéressé(e).

2. L’énergie

Le conflit devient plus facilement perceptible. Le Qi Gong et l’acupuncture sont très efficaces pour venir à bout de ce genre de dysharmonie. Le tai ji quan permet de faire circuler l’énergie et de l’harmoniser. C’est un excellent outil préventif.

Si rien n’est fait à ce stade, la maladie s’installera de manière plus ostensible, en utilisant une énergie de plus en plus dense, jusqu’à affecter la matière : le corps physique.

« Il y a équivalence entre la masse et l’énergie.
Nous sommes toujours et partout en présence de phénomènes énergétiques,
en ce sens que la matière est une organisation particulière de l’énergie.
Le corps n’est pas quelque chose de différent de la pensée, pas plus que l’émotion. »
Albert Einstein.

3. Le corps physique

Tout commence par une sensation de gêne ou d’oppression. Cela se suit par une affection sensible qui nécessitera une intervention : la prise d’huiles essentielles, de tisanes, de plantes ou herbes, voire même d’antibiotiques, de psychotropes ou une intervention chirurgicale. C’est évidement ici que le rôle du médecin et des pharmaciens prend toute son importance. En particulier, le diagnostic du médecin est très précieux.

Ici encore, de façon préventive, le corps peut être avantageusement entretenu par la pratique du tai ji quan. Notons également le rôle préventif et curatif de la diététique, en s’assurant qu’elle soit bien raisonnable et source de plaisir à la fois.

Tout est énergie. Le passage du point 1 au point 3 se fait simplement par une densification de l’énergie. Plus vous êtes sensible et conscient de qui vous êtes vraiment et de ce qui vous entoure, plus vous pourrez travailler par et sur vous-même à un niveau avancé, c’est-à-dire longtemps avant que la maladie ne s’installe dans le corps…

Pour assurer un résultat immédiat, durable et profond, il faut travailler sur ces trois points en même temps.

Se soigner de cette manière, c’est accepter que tout est fait de la même énergie : la terre (Gaïa), nous, les animaux, les végétaux et minéraux, mais aussi nos pensées, ce qui fait la force de la visualisation créatrice.

« Toute forme visible ou non visible émane de la même substance quantique
et se dissout dans la même substance »
Nisargata Maharaj.

Prendre soin de soi, c’est donc prendre soin de:

  • la Terre en la gardant propre ;
  • notre corps en lui donnant une nourriture saine, équilibrée et source de plaisir, ainsi que de l’exercice physique;
  • nos pensées, en les positivant. Chaque fois que vous êtes agressif (-ve), votre rythme cardiaque passe de la cohérence au chao, avec tout ce que cela implique sur votre santé et sur celle des autres. Chaque fois, par exemple, que vous remerciez l’Univers avec Amour, c’est l’inverse qui se produit.

Et les émotions alors ? Elles sont aussi une forme d’énergie et se travaillent aux trois stades cités ci-dessus :

  • D’où vient l’émotion ? Vient-elle d’une idée, d’un concept qui m’appartient réellement, auquel je crois à 100% ?
  • Quelle énergie représente-t-elle et, par conséquent, quel pourrait être son impact physique ?
    Comment se somatise-t-elle ? Où ?
  • Prendre du recul par rapport aux émotions grâce à la cohérence cardiaque
  • L’idéal est de faire la part des choses entre Emotion et Sentiment. Il s’agit de rester en contact avec l’autre et avec soi-même, avec compassion, sans se laisser submerger par nos vagues d’émotions.

Parmi les outils qui existent pour travailler sur les émotions, citons par ordre d’efficacité décroissante :

  • La psychologie quantique (auto-questionnement) ;
  • La visualisation créatrice ;
  • La cohérence cardiaque
  • Les fleurs de Bach ;
  • Le travail de la respiration, et
  • Le tai ji quan. Voyez aussi les Bénéfices sur la santé du Tai Ji Quan.
  • Cette liste n’est pas exhaustive et ce classement n’est que le fruit de mon observation et non une vérité absolue. (En existe-t-il, d’ailleurs?)

« Questionnez tout, ne croyez rien! »
Nisargadatta Maharaj

Il n’y a pas de hasard… Tout ceci veut-il dire que les gens sont auteurs ou co-auteurs de leur maladie? Qu’ils en sont « coupables »?

Je laisse au Docteur Thierry Janssen le soin de répondre:

« Il n’est pas question de culpabiliser qui que ce soit, mais simplement de responsabiliser chaque individu face à sa santé. Il paraît évident que si un malade accepte sa part de responsabilité dans les processus qui conduisent à la maladie, automatiquement, il est habilité à y trouver des réponses… De victime, il devient acteur de la préservation de sa santé et auteur de la guérison de ses maux. »

Celui ou celle qui se soigne de cette manière devient de plus en plus autonome et libre par rapport à son thérapeute, naturopathe, médecin, psychiatre ou pharmacien.

« One does not become enlighted by imagining figures of light
but by making the darkness concious.
The later procedure however is disagreable and therefore not popular. »
Jung

Cinq points sont importants pour entretenir une bonne forme: DEPEC:

  1. Diététique: « tu es ce que tu manges! »
  2. Energétique: le tai chi et le Qi Gong, par exemple, permettent d’augmenter le niveau d’énergie…
  3. Psychologique: satisfaction de soi, objectifs de vie bien définis, etc.
  4. Environnement: qualité de l’air et des matériaux utilisés dans votre habitat, proximité de ligne à haute tension, etc.
  5. Comportement: exercices physiques, qualité et heures de sommeil, positions du corps, attitudes vis-à-vis des autres, utilisation du GSM, du micro-onde, etc. Voyez par exemple: http://www.protegezvousdesondes.com/

Il s’agit d’analyser chacun de ses points avec chaque consultant, car l’Homme est un tout.

Il est rassurant de constater que des médecins comme David Serbant-Shreber reprennent tous ces éléments point par point, pour expliquer, par exemple, comment affaiblir ou éviter un cancer. Le monde évolue et ce que les naturopathes préconisent depuis des siècles commence à nouveau à être écouté.

Les résultats d’une telle approche holistique sont durables et rapides. Il s’agit également d’une belle hygiène de vie, d’un bel outil préventif, source de paix intérieure et de pleine conscience.

Le bonheur, c’est tout de suite !

Paraphe_Pierre_Bleu